Soweto, le 16 juin 1976, des jeunes élèves décident de s'émanciper de la domination raciale imposée par le régime de Pretoria. Munis seulement de leur chant, ils s'expriment dans la rue contre la loi décrétant l'usage de l'afrikaans comme langue d'enseignement dans les écoles noires. Dans un contexte d'apartheid, les manifestants vont être réprimés par une armée raciste et meurtrière. 

Cette pièce à la volonté de garder en mémoire ce souvenir indélébile de la longue marche des Sud-Africains vers la liberté.