Il est vraiment constant Ousmane Sembène dans le choix de sa cause : dénoncé l’injustice. Ici c’est le drame qui s’abat sur Diaw Falla. Un drame qui le mène tout droit à la prison pour les jours qu’ils lui restent à vivre. Un drame qui provoque le décès prématuré de sa mère, conduit sa femme à la prostitution, à l’alcoolisme et met en péril l’avenir de son fils né après son incarcération.

Dans son roman « Le docker noir », Ousmane Sembène nous donne les ingrédients qui collent avec le regard qu’il porte sur l’écrivain. D’ailleurs, il nous dit ce qu’est un bon écrivain par la voix de Pipo un frère de Diaw : « Tu aspires à devenir un écrivain ? Tu n’en seras jamais un bon, tant que tu ne défendras pas une cause. Vois-tu un écrivain doit aller de l’avant, voir les choses dans la réalité, ne point avoir peur de ses idées. » p.149

Lire Ousmane Sembène, Le docker noir, Présence Africaine, 1973 🇸🇳👌