Dans son livre « La bataille du jazz » écrit en 1965, Hugues Panassié prends position de manière nette en faveur du jazz et des jazzmen. Il défend avec vigueur le « vrai jazz », celui créé par « Les Noirs des Etats-Unis d'Amérique, vers la fin du 19e siècle, lorsqu'ils commencèrent à jouer d'instruments tels trompette, trombone, clarinette. » Il donne la parole aux premiers concernés, les jazzmen, surtout les meilleurs d'entre eux : 
« Le jazz vient tous simplement des gens tapant du pied ou claquant des mains dans les églises » Kid Ory 
« Vous pouvez faire du jazz simplement en tapant sur une table » Sidney Bechet
« Le jazz à ses débuts était musique de danse. Pourquoi ce divorce avec son passé? ». Dizzy Gillespie
« Le bop n'a pas de racines dans le jazz. Le bop n'est pas un enfant du jazz, c'est quelque chose d'entièrement séparé, de tout à fait à part… Dans le bop, il n’y a pas de pulsation continue ; dans le jazz, il y en a » Charlie Parker

C’est un livre très documenté avec une riche bibliographie et discographie, qui permet vraiment de faire un bon chemin dans la découverte du jazz et de son histoire. Hugues Panassié utilise tous ses atouts pour argumenter son point de vue : Son expérience de critique musical, de producteur… La manière aussi. L’ouvrage comprend deux parties ; une qui explique bien les choses : qui a créé le jazz, ce qu’est le jazz, son essence, ses caractéristiques. En seconde partie, la plus polémique, il dénonce l’incompétence et la malhonnêteté des progressistes, les gens du « jazz moderne », du « bop », du « cool »…et le leur influence sur l’épanouissement du « vrai jazz ».

C’est un livre très intéressant à lire, qui sur plusieurs aspects rejoint les problématiques actuelles de l’épanouissement de la création inspirée par l’imaginaire africain.

Hugues Panassié, « La bataille du jazz », Albin Michel, 1965