« Femme noire, femme africaine, ô toi ma mère je pense à toi…
Femme des champs, femmes des rivières, femme du grand fleuve, ô toi, ma mère, je pense à toi…
Femme noire, femme africaine, ô toi, ma mère, merci ; merci pour tout ce que tu fis pour moi, ton fils, si loin, si près de toi ! »

Camara Laye fait cet hommage dans son roman « L’enfant noir », un récit qu’il écrit en 1953 alors qu’il "traverse une période de désarroi" lors de son séjour en France.

« L’enfant noir » est un roman nostalgique dans lequel l’auteur retrace la vie d’un enfant de Kouroussa en Guinée. Il retrace la vie du jeune adolescent qui baigne dans l’univers traditionnel africain et l’héritage colonial. C’est vraiment un document qui vous permet de vivre par procuration un mode de vie traditionnel.

Lire Camara Laye, "L'enfant noir" Plon, Pocket 1976
#2017Lire1LivreParMois #juillet2017